L’ostéopathie et la scoliose de l’enfant

Depuis 2004 j’exerce mon activité d’ostéopathe sur Aix-en-Provence et je suis très attaché au dépistage des scolioses et des troubles de croissances chez les jeunes sportifs (maladie de Sever, Osgood-Schlatter,…)

Depuis 4 ans j’exerce aussi mon activité d’ostéopathe pour le club de rugby d’Aix-en-Provence : Provence Rugby.

En collaboration avec le Docteur Patrice Halimi et la Podologue Julie Requier nous mettons en place des permanences de dépistages médicaux afin de recevoir les jeunes rugbyman aixois affiliés au club de provence rugby afin d’orienter et/ou solutionner les problématiques de ces jeunes joueurs en pleine croissance.

J’écris cet article pour vous sensibiliser à une pathologie qui pourrait éventuellement toucher votre enfant : la scoliose.

Une scoliose est une déformation progressive et non traumatique du rachis, c’est-à-dire que la colonne vertébrale se tord anormalement. Elle apparaît principalement chez les filles à l’âge de la puberté , même si des garçons peuvent aussi être touchés par cette anomalie de croissance.

Il est capital de la diagnostiquer le plus tôt possible et de l’évaluer afin de mettre en place une thérapeutique adaptée au cas par cas.

La prise en charge de cette déformation se fera en fonction de sa capacité à évoluer en fonction de critères très spécifiques qui seront évalués par un suivi précoce et appuyés par des examens cliniques précis et/ou radiologiques. Donc dès que je suis en relation, au club ou dans mon cabinet avec un jeune enfant je prendrai soin d’évaluer les attitudes scoliotiques et les scolioses afin de vous guider au mieux dans la prise en charge de cette pathologie. La scoliose n’est pas une grippe qui une fois passée ne laisse pas de séquelles, elle doit être prise au sérieux car au contraire d’une grippe. Elle perdure si elle n’est pas prise en charge correctement pendant toute la vie et en tant qu’ostéopathe je peux vous assurer que si elle n’est pas stabilisée voire corrigée (dans la mesure du possible)  elle va occasionner des troubles musculo-squelettiques chroniques chez l’adultes (costalgies, lombalgies, dorsalgies, troubles de la postures, névralgies d’Arnold…) tout au long de la vie adulte.

Il est donc primordial de dépister dès le plus âge les scolioses ou les attitudes scoliotiques chez l’enfant afin de lui proposer une charge au plus tôt pour lui éviter des troubles posturaux chroniques chez l’adulte.

La prise en charge comme vous l’avez compris est une fois de plus multidisciplinaire. Je vous propose de regarder une vidéo  en lien avec le site du Dr Patrice Halimi sur la prise en charge de la scoliose :

 

Pour visiter le  site du Dr Patrice HALIMI cliquez ici

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *